La rédemption par le sang de Jésus inventée par l’apôtre Paul ?

0
104
Paul invente-il la rédemption par le sang de jésus ?

L’apôtre Paul est pointé du doigt par la communauté musulmane pour différents aspects de la foi chrétienne mais dans cet article nous allons traité de la rédemption par le sang de Jésus-Christ.

 » Jésus n’a jamais enseigné de croire en sa mort expiatoire pour être sauvé. Des années après l’ascension de Jésus-Christ Paul invente la doctrine de la rédemption par le sang de Jésus-Christ. Par sa faute, il égare une multitude de disciples de Jésus qui le rejoignent dans sa nouvelle religion. Par cette doctrine d’origine païenne, il fonde le christianisme. « 

En résumé, c’est ce que les musulmans lui reprochent. Pour nous chrétiens aujourd’hui c’est d’être en quelque sorte victimes de sa supercherie. Les musulmans nous appellent à revenir au véritable enseignement de Jésus en nous apportant la lumière sur la fausse doctrine inventée et imposée par l’apôtre Paul.

Pour vérifier le fondement de ces accusations nous allons simplement parcourir les récits bibliques en suivant la chronologie de leurs enseignements.

Paul fonde-t-il la rédemption
par le sang de Jésus-Christ ?

A – Introduction

Biographie de l’apôtre Paul

Saul de nom de naissance, né à Tarse, en Cilicie, il se décrit israélite de la tribu de Benjamin. Pharisien des plus zélés enseigné par Gamaliel, un docteur de la loi de son époque.
Paul explique avoir combattu farouchement jusqu’à tuer et mettre en prison ceux qui suivaient Jésus. Ainsi, la prédication de l’évangile par les apôtres était pour lui une abomination qui s’élève contre toutes les traditions de ses ancêtres . Il est témoin de la lapidation d’Étienne, le premier martyr des disciples de Jésus. (Actes 7:58, 22:20)

Israélite de naissance, de la tribu de Benjamin, de pur sang hébreu. Pour ce qui concerne le respect de la Loi, je faisais partie des pharisiens. Quant à mon zèle, il m’a conduit à persécuter l’Eglise. Face aux exigences de la Loi, j’étais sans reproche. « 

Philippiens 3:5-6

je suis Juif, né à Tarse en Cilicie; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui. J’ai persécuté à mort cette doctrine, liant et mettant en prison hommes et femmes. 5Le souverain sacrificateur et tout le collège des anciens m’en sont témoins. J’ai même reçu d’eux des lettres pour les frères de Damas, où je me rendis afin d’amener liés à Jérusalem ceux qui se trouvaient là et de les faire punir.

Actes 22:3-5

Paul devient l’apôtre des nations

Il n’est pas comme l’apôtre Matthieu, l’apôtre Jean et les dix autres que Jésus choisit au début de son ministère. ( Matthieu 10:2-3)
C’est par une vision sur le chemin vers Damas pour faire arrêter les disciples de Jésus que Paul le rencontre. À partir de là, Jésus fait de lui l’apôtre des nations. ( Actes 9:15-16, 22:21, Galates 2:8)

Comme j’étais en chemin, et que j’approchais de Damas, tout à coup, vers midi, une grande lumière venant du ciel resplendit autour de moi. Je tombai par terre, et j’entendis une voix qui me disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et il me dit: Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes. Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui parlait. Alors je dis: Que ferai-je, Seigneur? Et le Seigneur me dit: Lève-toi, va à Damas, et là on te dira tout ce que tu dois faire. Comme je ne voyais rien, à cause de l’éclat de cette lumière, ceux qui étaient avec moi me prirent par la main, et j’arrivai à Damas.

Actes 22:6-11

Il recouvre la vue par l’imposition des mains d’Ananias, un disciple de Jésus. Ensuite, il est baptisé au nom du Seigneur pour la rémission de ses péchés. Paul est alors une toute autre personne. Persécuteur de l’église de Jésus-Christ, il enseigne à présent dans les synagogues la doctrine qu’il combattait auparavant !

Et aussitôt il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu. Tous ceux qui l’entendaient étaient dans l’étonnement, et disaient: N’est-ce pas celui qui persécutait à Jérusalem ceux qui invoquent ce nom, et n’est-il pas venu ici pour les emmener liés devant les principaux sacrificateurs?

Actes 9:20-21


B – Chronologie de la prédication de Paul

1 – Les apôtres précèdent Paul

Cette courte introduction nous permet de comprendre qui est Saul et comment il est devenu l’apôtre Paul.
Le livre des actes nous permet de situer sa venue dans le temps par rapport aux apôtres.
Il commença par combattre la prédication des apôtres avant de se joindre à leur ministère après sa conversion.
Par conséquent, sa prédication succède celle des apôtres puisqu’il était persécuteur de l’église !

2 – Paul s’est-il imposé ?

Les musulmans soutiennent que Paul s’est imposé pour détourner les disciples de Jésus par la fausse doctrine de la rédemption par le sang de Jésus. Qu’en est-il vraiment ?
Au contraire les récits relatent que Paul ne s’est jamais imposé dans le but de les détourner du message que Jésus leur ordonna de prêcher. En effet, c’est eux qui après avoir vérifié sa prédication le reconnurent comme un apôtre de Jésus-Christ !

Par celui qui a fait de Pierre l’apôtre des circoncis a aussi fait de moi l’apôtre des païens, – et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.

Galates 2:8-9


C – Doctrine de la rédemption par le sang de Jésus

Nous allons maintenant focaliser notre attention sur le cœur de l’article, la doctrine de la rédemption par le sang de Jésus-Christ.
Cependant, le but n’est pas d’expliquer en détail son fondement ni son origine mais de déterminer si Paul en est l’inventeur.

1 – Jésus inaugure la doctrine de la rédemption par son sang

Les musulmans insistent fort bien pour accuser les chrétiens d’accorder à Jésus d’enseigner une doctrine païenne.
Nous mettons aucune parole dans la bouche de Jésus mais nous laissons la parole de Dieu trancher sur la vérité.

Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés

C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

Matthieu 26:26-28
Matthieu 20:28

Il faut reconnaître que c’est en parfait accord avec les fondements de l’expiation des péchés établit par Dieu lui même. Par conséquent, ce n’est pas une doctrine païenne mais révélée par Dieu au prophète Moïse et consignée dans la Thora.
Pourtant, la Torah est un livre qu’ils reconnaissent comme la parole de Dieu transmis à Moise en tant que guide et lumière. ( Sourate 5:44)

 » Car l’âme de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation. «  Lévitique 17:11

Jésus inaugure la nouvelle alliance avec son peuple par son sang qui fait office d’expiation pour la rémission des péchés.
Nous vous invitons à lire notre article sur la mort et la résurrection de Jésus pour l’expiation des péchés.

2 – Prédication des apôtres

Jésus enseigne ses disciples pendant toute la durée de son ministère pour les préparer à leur future mission.
C’est à partir de son ascension et la réception du Saint-Esprit à la pentecôte que les apôtres commencent à prêcher l’évangile au peuple juif .

Jésus enseigne ses apôtres et leur confie la prédication de l’évangile


Puis il leur dit: C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Ecritures. Et il leur dit: Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses. Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut.

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre
Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. 

Enfin, il apparut aux onze, pendant qu’ils étaient à table; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient vu ressuscité. Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. 

Actes 1:8-9, Luc 24:44-49, Marc 16:14-16

Les apôtres prêchent la bonne nouvelle



Alors Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix, et leur parla en ces termes: Hommes Juifs, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles! …cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle…
C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez…
Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié
Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 

Notons que Jésus envoie ses apôtres comme témoins de sa mort et sa résurrection pour annoncer la bonne nouvelle de la rémission des péchés en son nom. Les apôtres commencent leur prédication envers le peuple juif, conformément à ce que Jésus ordonna .
– « vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre « .
Tout au long du livre des actes, nous voyons la portée de leur prédication suivre cette chronologie.

La rédemption par le sang de Jésus-Christ est omniprésente dans les écrits des apôtres. C’est le cœur même de l’évangile qu’ils prêchent partout où ils vont.
Certains passages de l’épître de Pierre et de Jean confirment qu’ils croient et enseignent cette doctrine.

sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde…

1 Pierre 1:18-20

Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

1 Jean 1:7, 2:2

3 – Paul prêche la rédemption par le sang de Jésus

Source des enseignements de Paul

Paul a grandi comme pharisien enseigné par Gamaliel l’un des plus éminents docteur de la Loi du peuple juif de son époque concernant les traditions et la Loi de ses pères.

Fût-il enseigné de la doctrine de la rédemption par le sang de Jésus-Christ
ou est-il le fondateur comme les musulmans le prétendent ?

Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.

Je vous déclare, frères, que l’Evangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ.
Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l’Eglise de Dieu, et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères. Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce, de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l’Arabie. Puis je revins encore à Damas.
Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui. Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur. Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point. J’allai ensuite dans les contrées de la Syrie et de la Cilicie. Or, j’étais inconnu de visage aux Eglises de Judée qui sont en Christ; seulement, elles avaient entendu dire: Celui qui autrefois nous persécutait annonce maintenant la foi qu’il s’efforçait alors de détruire. Et elles glorifiaient Dieu à mon sujet.

Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures

1 Co 11:23-25, Galates 1:11-24, 1 Co 15:3

Prenons un dernier exemple avant de conclure.
Au premier chapitre sa lettre aux éphésiens, Paul enseigne la doctrine de la rédemption par le sang de Jésus-Christ mais précise au 3ème chapitre que c’est par révélation qu’il écrit à ce sujet. Ce qu’il nomme  » le mystère de Christ « .
Il explique la réalité des  » mystères «  encore voilés au temps de l’ancienne alliance mais qui sont pleinement révélés aux apôtres dans la nouvelle alliance.

 » En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce « 
« C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ. Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ

Ephésiens 1:7, 3:4-5

CONCLUSION

1 – La rédemption par le sang de Jésus est une doctrine païenne ?

L’accusation des musulmans sur l’origine païenne de cette doctrine est corrigée par une simple lecture du nouveau testament.
Premièrement, Jésus l’inaugure conformément au fondement de l’expiation des péchés établit par Dieu depuis Moïse. Il enseigne qu’elle est accomplissement des écritures transmises par les prophètes.
Deuxièmement, les apôtres enseignent également que la rédemption des pêcheurs par le sang de Jésus suit pleinement l’accomplissement du dessein de Dieu. Tout s’accomplit suivant les prophéties messianiques annoncées par les saints prophètes. Ils appuient toujours leur prédication en prenant soin de citer les textes prophétiques consignés dans la Loi, les prophètes et les psaumes.
Finalement, l’apôtre Paul suit aussi cette ligne de conduite dans tous ses écrits.

2 – Paul invente la doctrine de la rédemption par le sang de Jésus ?

Nous pouvons nous demander comment les musulmans arrivent-ils à cette conclusion ?
Une simple lecture des lettres de Paul et du livre des actes nous permet de lever aisément ces accusations.

En vérité, comme nous l’avons démontré, l’apôtre Paul reçu par révélation même de Jésus-Christ le fondement de cette doctrine. Il ne s’est pas imposer pour détourner les disciples de Jésus comme l’affirment les musulmans.
Bien au contraire, il reçu de la main même des apôtres l’approbation de son ministère. L’apôtre Pierre approuve les enseignements de l’apôtre Paul qu’il nomme son frère bien aimé.

 » Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine.  » 2 Pierre 3:15-16

3 – Paradoxe des accusations musulmanes envers Paul

Par ces accusations les musulmans souhaitent apporter la vérité aux chrétiens sur la vraie origine de la doctrine chrétienne de la rédemption par le sang de Jésus. Quoi qu’il en soit, l’accusation se retourne contre eux puisqu’elle trouve son fondement dans la Loi de Dieu et enseignée par Jésus lui même !
Ainsi, nous remercions les musulmans de leur bienveillance mais leur rappelons que toute accusation mérite des preuves.

On ne doit pas prendre une accusation pour preuve.

Proverbe français – Le recueil d’apophtegmes et proverbes (1888)

C’est une exhortation pour nos amis musulmans de prendre le temps de lire le nouveau testament dans son ensemble pour vérifier ce qu’ils entendent autour d’eux afin d’éviter de propager des accusations infondées qui finalement discréditent leur prédication.

Peut-être pensez-vous que Dieu ne veut pas vous pardonner parce que vos péchés sont trop graves ou bien vous pensez ne pas mériter son pardon ?

Nous laissons l’accusé conclure son procès en le laissant partager sa pensée sur la grandeur de la grâce et la miséricorde de Dieu.

Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l’Eglise de Dieu. Pour moi, j’avais cru devoir agir vigoureusement contre le nom de Jésus de Nazareth. J’ai persécuté à mort cette doctrine, liant et mettant en prison hommes et femmes.
Je rends grâces à celui qui m’a fortifié, à Jésus-Christ notre Seigneur, de ce qu’il m’a jugé fidèle, en m’établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j’ai obtenu miséricorde, parce que j’agissais par ignorance, dans l’incrédulité; et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus-Christ.
Je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Eglise de Dieu. Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine. À moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ car c’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.
Mais j’ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-Christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle. 
Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles! Amen! »

Galates 1:13, Actes 22:4, 1 Tim 1:12-14, 1 Co 5:9-10, Eph 3:8, 1 Tim 1:15-17

Que Dieu vous guide dans toute Sa vérité !
Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean 8:32

Vous souhaitez réagir ? Laissez un commentaire

Je partage un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires